Il y a trois semaines, je me suis lancée le défi (assez fou) de m’inscrire au semi-marathon de Paris. Défi assez fou car ayant été blessée une bonne partie de l’année dernière, je n’a pas été régulière dans mes entrainements. J’ai réellement repris la course depuis novembre. Je ne suis pas entièrement novice puisque j’ai fait quelques années d’athlétisme et je cours plus ou moins régulièrement (vous l’aurez compris) depuis 2014. Je n’avais jamais dépassé les 11km. Et pour être honnête avec vous je ne me sentais pas capable de courir plus. Je me suis surprise moi même.

Il ne restait que 6 semaines de préparation quand je me suis inscrite. 6 semaines c’est court, dans l’idéal il en faut 8. Je n’ai donc pas d’objectif de temps pour mon premier semi-marathon, je veux juste le finir, me faire plaisir avec mes amis et prendre la mesure de cette distance.

Concernant mon programme, je me suis fixée trois séances de run par semaine. Je ne veux pas faire plus car j’ai malheureusement une sensibilité au niveau de mes périostes et je ne veux pas avoir à m’arrêter de nouveau. Une séance de tempo run (3x 10 min généralement avec 3 min de recup) ; une séance de fractionnées (10 à 12 x 200 m, des 30/30, 45/45, 1min/1 min) ; une séance longue en endurance fondamentale, c’est à dire une séance avec un rythme très lent où l’on peut parler tout au long de la course. A cela, j’ajoute une séance de cardio supplémentaire (RPM, vélo elliptique). Et plusieurs séances de renforcement grâce à l’application fizzup.

M’inscrire à ce semi a été une bonne chose, je retrouve la même impatience et la même excitation qu’avant mes compétitions d’équitation. Je suis quelqu’un de très compétiteur, j’ai toujours aimé ça. Cela me permet aussi d’avoir un objectif, un but et c’est ce qui me motive lors de mes nombreux entrainements. Avoir un but vous permet d’avoir ou de garder la motivation. Et puis faire le tour de Paris en courant m’enchante. Je m’y installe en avril avec Alex et cela me permettra de découvrir une partie de cette ville que j’aime déjà beaucoup.

J’ai aussi passé un cap dans mes entrainements de course à pied. En effet, jamais je ne faisais de sortie longue en endurance fondamentale. Je ne savais pas courir lentement. et ça a été une grave erreur de ma part. Grace à mes sorties longues, j’ai largement dépassé mon record de 11 km puisque j’ai atteint les 18 km. Physiquement je ne vais pas vous mentir, mon corps a réagit, j’ai souvent très mal aux jambes passé les 13/ 14 km. Mais ça va déjà beaucoup mieux.

Il y a encore quelques semaines, jamais je n’aurais pensé m’inscrire à une telle course. C’est un peu un petit rêve qui se réalise. Mon rêve ultime étant de participer au marathon de NY avant 30 ans. Mais bon, revenons sur terre, déjà finir le semi de Paris sera une réelle satisfaction. Je ne serai pas seule car je cours avec trois copains de mon Master qui sont une réelle source de motivation. Je regrette juste qu’Alex n’ai pas pu s’inscrire avec nous mais il fera le suivant sans soucis avec moi.

Je vous dévoilerai mes six séances d’entrainement dans un prochain article après le semi-marathon avec mes impressions sur la course où j’espère vraiment être finisher.

semi motivationSemi motivation 1

N’hésitez pas si vous avez des conseils à me donner ou des questions à me poser.

Belle soirée

Alex et Ophé

2 thoughts on “En route pour le semi-marathon !”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *