C’est bien connu, le début d’année est souvent placé sous le signe des bonnes résolutions. La résolution la plus souvent prise est celle de se remettre sérieusement au sport ou de commencer à faire du sport. Sauf que la motivation reste quelques semaines mais finit par s’éteindre petit à petit. Je reçois beaucoup de messages en ce moment sur ma motivation à courir. Beaucoup de personnes me demandent comment je fais pour être toujours motivée malgré le travail, le mauvais temps…Je ne vais pas vous cacher que j’ai souvent aucune envie d’aller courir car je suis fatiguée, je n’ai pas envie de sortir à cause du froid ou de la pluie. Mais je me suis fixée l’objectif de courir mon premier marathon et de le finir. C’est un rêve pour moi d’être marathonienne et c’est ce qui me donne une grande motivation. Voici quelques techniques que j’applique pour me motiver à aller au sport.


1- Se fixer des objectifs principaux et intermédiaires


C’est ce qui me motive le plus dans la course à pied, ce qui me rend la plus régulière : m’inscrire à une course « longue distance ». Sans objectif, je ne suis pas régulière, l’envie est clairement moins présente. Et cela marche pour tous les sports, il faut se fixer un objectif principal. Par exemple, vouloir se muscler, perdre du poids, s’inscrire à une compétition, réussir à faire 50 km à vélo, 3 km en natation… Les objectifs peuvent être multiples et sont propres à chacun.

Un objectif est un moyen simple d’alimenter sa motivation. Les objectifs sont souvent retrouvés dans la vie de tous les jours. Ce sont d’excellents moteurs pour se dépasser. Un bon objectif doit décrire précisément la situation à atteindre et les résultats à atteindre. On doit pouvoir mesurer notre progression à l’aide d’indicateurs facilement mesurables. L’objectif doit impliquer un certain effort, il doit nous challenger, nous faire sortir de notre zone de confort. L’objectif doit être réalisable sinon cela n’entrainera que de la frustration et de la déception, tout le contraire du but recherché au départ. Un objectif doit aussi être défini dans la durée.

Une fois le ou les objectifs principaux trouvés, il faut se fixer des objectifs intermédiaires. Par exemple si vous souhaitez courir un semi-marathon en compétition, pendant votre préparation fixez-vous des objectifs intermédiaires au niveau de vos sorties longues : telle semaine, je souhaite courir 12 km, telle autre, je souhaite courir 16 km. Il ne faut pas se dire qu’en une semaine, vous serez capable de courir 21 km si vous n’avez jamais couru 10 km. Peut-être que certains seront capables de le faire mais je ne pense pas que la séance sera une partie de plaisir. Il faut être patient, les objectifs intermédiaires vont vous permettre d’acquérir de la confiance et vous permettront d’atteindre sereinement votre objectif principal.


2- Se trouver un ou des partenaires sportifs


Se motiver seul, c’est clairement plus dur que se motiver à plusieurs. Trouvez-vous un partenaire ou alors un groupe qui a les mêmes objectifs que vous. L’adage « seul on va plus vite mais à deux on va plus loin » est très parlant. Engagez-vous avec quelqu’un, ainsi si la motivation n’est pas au rendez-vous, souvenez-vous de votre promesse, il n’est pas bon de revenir sur une parole donnée. Vous ne le regretterez pas, faire du sport à plusieurs, c’est s’encourager mutuellement. C’est aussi se dépasser à deux. Il existe maintenant plein de groupes sur les réseaux sociaux (running, vélo, renforcement…). Si vous le souhaitez les filles, il existe un groupe running sur Facebook 100% féminin qui s’appelle « IG Runneuses –discussion running 100% filles ». N’hésitez pas à venir dans ce groupe pour trouver peut être une ou des partenaires dans votre ville. Dans les salles de sport vous pouvez également participer à des cours collectifs. Il existe une application toute récente pour les parisiens Yogowo qui vous permet d’assister pour 9 euros à des séances de groupe. Avec le code THEPOSITIVENEWS, bénéficiez de la première séance de groupe gratuite. Pour télécharger l’application c’est ICI. Avoir un bon groupe ou un bon partenaire, c’est la garantie que la séance sera bonne car chacun peut tirer l’autre vers le haut.


3- Bien démarrer sans se dégouter


Une des principales raisons de la perte de motivation, c’est de se mettre au sport sans réfléchir et faire des grosses séances dès la première semaine. C’est l’erreur que font la plupart des gens qui se remettent ou qui commencent le sport. La reprise physique doit se faire en douceur après une longue période d’inactivité. Il est important de ne pas brûler les étapes. Ne faites pas 10 km si vous souhaitez reprendre le running, de même ne faites pas une séance de deux heures de musculation. Vous allez mettre votre corps à rude épreuve, vous risquez aussi de vous blesser et mentalement vous n’en ressortirez pas satisfait. La séance d’après, il est certain que vous irez à reculons.

Il est important de vous remettre au sport en douceur et d’augmenter ensuite progressivement la difficulté. Par exemple si vous souhaitez vous remettre au cardio, commencez par une séance de 2 x 10 min (ou plus si votre période d’inactivité a été courte). Si vous commencez la course à pied, courrez 5 minutes et marchez 2 minutes. Puis au fur et à mesure, augmentez les temps de course et diminuez les temps de marche. De même, pour la musculation, commencez par 2 séries de 10 répétitions et augmentez les répétitions et les séries au fur et à mesure sur plusieurs semaines. Cela va permettre à votre organisme de se réhabituer à l’effort physique et cela limitera également tout risque d’écœurement lié à une reprise trop intensive.


4- Se créer des habitudes


« Les habitudes se forment parce que le cerveau se modifie en réponse à une pratique régulière ». Pour garder sa motivation intacte, l’idéal est d’avoir besoin de faire du sport. Et cela passe par la formation d’habitudes. L’idéal est de faire son sport, les mêmes jours chaque semaine et au même moment (matin, midi, début d’après-midi ou fin de journée). Il faut savoir que nos journées ne sont composées que d’habitudes : se lever à une certaine heure tous les jours, prendre le petit déjeuner, se laver les dents… On ne se pose pas la question si on doit effectuer ces tâches, c’est un automatisme. La pratique régulière d’une activité permet de créer des chemins de neurones dans notre cerveau, au début ils sont petits mais au fur et à mesure de la pratique sportive, ils s’agrandissent et les informations circulent très vite. Et, il arrive à un moment où on y pense plus et il devient naturel d’aller au sport. Cela devient un automatisme, une habitude.

Facilitez-vous la vie, pour intégrer pleinement le sport à vos habitudes, il faut emprunter un chemin de moindre résistance c’est-à-dire un chemin pour aller au sport où il n’y a pas d’embuches, où il n’y a pas la place pour les excuses. Par exemple : trouvez un club de sport à proximité de votre lieu de travail ou sur le chemin de ce dernier, prenez votre sac de sport avec vous au travail pour éviter de rentrer chez soi directement et être tenté par le canapé, mettez votre tenue de sport au pied du lit si vous souhaitez prendre l’habitude d’aller au sport le matin… Toutes ces petites choses simples vous aideront à prendre un rythme, des habitudes sans vous poser trop de questions.


5- Se récompenser / visualiser les progrès


Il est important de faire un point chaque semaine, de regarder le positif, de visualiser le chemin déjà parcouru et de se récompenser. « Après l’effort, le réconfort ». Se récompenser quand on a atteint un objectif intermédiaire ou l’objectif principal, va permettre d’attiser votre motivation et surtout votre confiance en vous. Lorsque vous vous félicitez et vous récompensez, vous transmettez des messages positifs à votre cerveau. Cela va vous donner envie d’atteindre votre objectif principal ou cela va vous donner envie de continuer encore et encore à vous dépasser pour atteindre d’autres objectifs.

Il faut se récompenser quand les objectifs intermédiaires sont atteints ou quand l’objectif principal est atteint. Il ne faut pas forcément se récompenser pour tout, cela fera perdre le plaisir de la récompense. Comment se récompenser ? Aller au restaurant, s’offrir un petit cadeau (un nouvel habit de sport par exemple) ou tout simplement se féliciter soi-même, se dire que l’on est fier de soi.


6- Variez les entrainements et les parcours


La lassitude, la routine peuvent également vous faire perdre votre motivation. Pour éviter cela, il faut varier les plaisirs. Il ne faut pas non plus se reposer sur ses lauriers en faisant toujours les mêmes séances. Par exemple, changez de parcours si vous faites du vélo, du running, du roller. Le simple fait de changer de décor vous fera gagner en motivation. De même, si vous ne faites que du running, variez les entrainements : sortie longue, factionnés, tempo run… Il existe une multitude de programmes et d’exercices différents sur internet, de quoi varier vos entrainements régulièrement.


7- Prenez du plaisir : le sport c’est la vie


Si au bout de quelques semaines vous arrêtez le sport, c’est que l’activité que vous pratiquiez ne vous plaisait pas plus que ça. Il faut trouver le sport qui correspond à vos envies et à vos objectifs, le sport qui vous fera vibrer. Il ne faut pas choisir un sport car votre bonne copine le pratique ou parce que c’est à la mode. Pour ne pas abandonner au bout de quelques séances, il faut aimer ce que l’on fait, prendre du plaisir, s’épanouir avec ce sport. Cela peut prendre du temps, car la reprise d’une activité physique n’est pas toujours évidente.

Cela ne doit pas être une torture, le sport c’est la vie, la santé. C’est aussi penser à soi, se retrouver avec soi-même. Le sport va vous permettre de vous sentir apaisé après une séance, d’évacuer les tensions, le stress. Dites-vous que le sport c’est bon pour le moral, pour le corps, le cœur. Pensez au bien être que procure une séance. Visualiser ce sentiment de bien-être pour vous motiver.

Une petite liste non exhaustive pour vous rappeler tous les bienfaits du sport. Le sport :

*Renforce le cœur et régule les tensions,

*participe au maintien du capital musculaire,

*accroit le capital osseux,

* permet de mieux respirer,

*permet d’obtenir une silhouette fine et tonique,

*procure un bien-être général,

*améliore les performances actuelles,

*facilite l’évacuation du stress,

*inculque volonté et ténacité,

*procure de la confiance en soi, de la satisfaction,

*favorise le sommeil,

*enseigne des valeurs éducatives : amitié, courage, sincérité, modestie, honneur, contrôle de soi…,

*crée du lien social,

*renforce le système immunitaire,

*Apprend à accepter l’échec, à rebondir, à se remettre en question,


8- Entourez-vous et inspirez-vous des bonnes personnes


Il est important de s’entourer de personnes qui ne nous démotivent pas. En effet, certains personnes peuvent prendre un malin plaisir à vous démotiver en vous disant que votre objectif est irréalisable, que vous n’avez pas la volonté pour l’atteindre ou tout simplement que vous n’y arriverez pas. N’écoutez personne, n’écoutez que vous. Personne ne peut savoir pour vous si votre ou vos objectifs sont réalisables ou non.

J’aime suivre sur Instagram des sportifs qui me motivent. J’aime suivre @sissymua @marinlle @mathildedrg qui sont des filles qui ne se prennent pas la tête, font vraiment du sport pour le plaisir et pour se sentir bien dans leur corps. Elles sont clairement inspirantes. Trouvez LA ou LES personnes sur Instagram qui vous pousseront à vous dépasser et qui vous motiveront.


9- Ne pas se comparer aux autres


Attention, je parlais plus haut des réseaux sociaux, trouvez une personne sincère et tout à fait transparente avec ses followers et non une personne qui se met en scène sans arrêt avec un physique parfait. Je m’explique, sur Instagram, on voit énormément de fit girl avec une plastique absolument parfaite. Elles font des photos magnifiques mettant en valeur leur corps mais elles ne montreront que très peu leurs entrainements. C’est prouvé, suivre à outrance ce genre de compte, vous fait vous sentir mal et cela vous complexe. Vous vous dites que vous n’aurez jamais ce corps et la motivation s’en va. Dans tous les cas, il ne faut pas se comparer aux autres, chacun son rythme, son histoire, sa morphologie, son métabolisme. Certaines auront peut-être naturellement plus de fesses que d’autres, certaines perdront du ventre plus facilement. De même certains coureurs auront des facilités à courir plus vite dès le départ alors qu’ils courent depuis moins longtemps que vous. L’important est de se bouger, de faire ses séances, d’être fier de soi et des progrès que l’on fait. Les résultats viendront petit à petit par la suite.


10- Avoir des jolies tenues de sport


Parce que l’on ne va pas se mentir, certaines tenues de sport sont absolument incroyables. Enfiler une superbe tenue de sport achetée la veille, ne pourra que vous motiver à faire votre séance !

Belle journée sportive !

Alex et Ophé

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *